3 posts / 0 new
Dernière contribution
Rôle : Critique de cinéma
Statut : Hors ligne
Inscrit le : 04/01/2013 - 16:56
Gangster Squad - Ruben Fleisher

Un film qui a beaucoup fait parler avant sa sortie, pour des raisons qui lui sont extérieures. En effet, quelques semaines après la diffusion du premier trailer du film se produit la tragédie d'Aurora pendant la projection du film The Dark Knight Rises. La portée de cette tragédie pousse les producteurs à retirer cette bande annonce, et à retourner complètement une scène du film. La scène en question ? Dans la bande annonce, on y voyait quelques individus mitrailler dans une salle de cinéma, cachés derrière l'écran de projection. Si l'on peut se demander l'utilité de la démarche, le film a finalement été repoussé au début de l'année 2013.

 

Les différentes bandes annonces laissaient présager un bon gros film d'action, qui en plus se déroulait dans le cadre luxueux des années 40, époque qui a offert quelques très grands films tels que Les Incorruptibles ou Le Parrain. Si l'on ajoute des tonnes d'images de fusillades bien violentes, une reconstitution qui semblait soignée, et un casting qui avait de la gueule, on pouvait légitimement attendre un bon film d'action; malgré la présente de Ruben Fleisher derrière la caméra.

 

Hélas, cinq minutes suffisent à montrer qu'on a affaire à un gros nanard  de luxe. Les premières images montrent un Sean Penn cognant un sac de frappe avec des ralentis/accélérés qui auraient leur place dans n'importe quelle purge de Zack Snyder; Josh Brolin se battant avec 10 gangsters dans un appartement; Sean Penn froncer les sourcils pour faire le méchant et "mettre en valeur" son maquillage grotesque, et Ryan Gosling arriver en 15 secondes à nous faire regretter Richard Gere...c'est dire où l'on en est.

 

La première partie du film ressemble pendant 99% du temps à un sous-Les Incorruptibles. On suit le héros du film désabusé face à la violence qui l'entoure; puis dans sa vie de famille; puis chargé d'une mission à haut risque; puis devant monter une brigade spéciale (le parcours d'Eliott Ness quoi). Sauf qu'évidemment, ici il n'y a ni David Mammet au scénario, ni Kevin Costner, Sean Connery ou Andy Garcia, et encore moins Brian De Palma derrière la caméra. On a alors droit à de petites scénettes sans grand intérêt pour présenter les personnages, alors qu'il n'y a pas de personnages. Hormis Josh Brolin et Ryan Gosling, tous les autres membres de l'équipe sont là pour la figuration (mention spéciale à Robert Patrick), et le réalisateur essaie de combler le vide sidéral du scénario (pas de personnages, pas d'intéractions, pas d'évolutions), sans y parvenir, ce qui fait que lorsque l'un d'entre eux meurt, le spectateur s'en fout. Encore plus grave, les deux personnages que le scénariste essaie de développer, à savoir Josh Brolin et Ryan Gosling, à travers leur vie familiale, le sont fait maladroitement. Dés le début, c'est la femme de Josh Brolin qui tient la culotte à la maison (quand ce personnage est censé être le leader du groupe, ça rend le tout moins drédible d'un coup),  et en ce qui concerne l'histoire d'amour entre Emma Stone et Ryan Gosling, qui aurait pu donner de vrais enjeux au film (le flic qui sort avec une employée du gangster), elle est carrément sous-exploitée.

 

Que reste-t-il alors ? Un enchaînement assez fréquent de scènes d'actions qui évitent de somber dans l'ennui profond. Mais malgré tout elles sont gâchées par une mise en scène sans inspiration, qui ne se contente que de faire des ralentis/accélérés ringards, comme si c'était le summum de la mise en scène cool. Des acteurs tous mauvais comme rarement, une palme ex-aequo pour un Sean Penn ridicule en sous-De Niro dans Les Incorruptibles, et à Ryan Gosling, bien embêté quand il s'agit de jouer au dur et de parler.

 

Dommage car le cadre reste toujours intéressant pour des films de gangsters, surtout que la reconstitution est très soignée. Mais c'est quand même bien peu. 

Lien du film: 
Rôle : Admin
Statut : Hors ligne
Inscrit le : 20/06/2010 - 12:16

J'ai regardé ce film hier soir et je rejoind à 100% ta critique, Gangster Squad n'arrive pas à la cheville du film Les Incorruptibles. Ruben Fleischer ne sait pas diriger ses acteurs, suffit de voir l'interprétation de Sean Penn qui en fait des tonnes, ou encore Ryan Gosling qui ne fait que s'amuser avec son briquet (très agaçant) pendant l'ensemble du métrage et manque de charisme.... faut dire aussi que le réal n'est pas aidé par le scénario. Bref je suis content d'avoir vu ça en location et pas au cinéma, car le film ne vaut clairement pas le coup.

 

"c'est la femme de Josh Brolin qui tient la culotte à la maison (quand ce personnage est censé être le leader du groupe, ça rend le tout moins drédible d'un coup)"

Mdr oui un grand moment de rigolade quand c'est Madame qui s'occupe de recruter la team et Brolin qui n'a pas son mot à dire.... le pire c'est que des passages incrédibles comme ça, il y en un paquet dans Gangster Squad.

Rôle : Critique de cinéma
Statut : Hors ligne
Inscrit le : 04/01/2013 - 16:56

Bah Gangster Squad c'est un peu les blockbusters actuels quoi, les hommes badass n'existent plus, et doivent toujours demander l'aval d'une femme pour agir (les James Bond avec Craig, 300...). Les Bronson, Coburn ou Marvin peuvent retourner dans leur tombe.

Evidemment que jamais ce film n'allait arriver à la cheville des Incorrupribles, le chef d'oeuvre de De Palma n'est même pas comparable à ce truc. Hormis l'histoire qui y ressemble, rien à comparer

©2019 Cinéhorizons.net - IMPORTANT : Toutes les images / affiches sont la propriété de leurs auteurs ainsi que des sociétés de cinéma respectives.